Voix: Jason Marks est apte, formé et apte à servir de juge au tribunal de district

 image_print

Jason Marks devrait être maintenu en tant que juge dans le 4ème district judiciaire. Être juge est très difficile et souvent déchirant. Nous savons que le juge Marks est à la hauteur de la tâche, car il a déjà fait un travail formidable pendant son temps sur le banc, remplissant les très grands souliers laissés par la retraite du juge Townsend.

Le juge Marks est juste; il est intelligent; il est compatissant et il travaille dur. Dans un quartier animé comme le nôtre, ce sont des ingrédients clés pour rendre la justice à tous.

J’ai été professeur de droit à l’Université du Montana de 1990 à 2020, enseignant des sujets liés au litige, notamment la Preuve, la Procédure civile, les recours et le Droit de la famille. J’ai eu amplement l’occasion, à la fois en tant que superviseur des étudiants cliniques et dans mon propre travail bénévole, de connaître tous les juges du district et du Montana. J’ai également été juge pour plusieurs tribunaux tribaux.

Devenir juge est un travail tout à fait différent du simple fait d’être avocat dans une salle d’audience. Tout d’abord, chaque nouveau juge doit suivre une formation judiciaire spécialisée, ce que le juge Marks a déjà fait. Une fois sur le banc, les juges doivent suivre plusieurs jours de formation supplémentaire chaque année, ce que le juge Marks a déjà fait.

De plus, comme aucun avocat n’acquiert de connaissances spécialisées dans tous les domaines du droit, un nouveau juge doit apprendre en cours d’emploi les domaines qu’il n’a pas pratiqués. Le juge Marks le fait déjà depuis plus d’un an. En bref, il y a une courbe d’apprentissage abrupte, que Judge Marks a déjà gravie. Lorsque, comme ici, un juge a prouvé qu’il avait la capacité et la volonté d’exceller sur le banc, il n’est pas logique que notre communauté se débarrasse de ce temps et de ces efforts et installe une autre personne qui devrait repartir de zéro.

Bien sûr, si un juge en exercice est arrogant, arbitraire ou unilatéral, je soutiendrais un challenger. Je sais que dans cette course, l’adversaire (que je connais et que j’aime personnellement) a laissé entendre que l’emploi précédent du juge Marks en tant que procureur au bureau du procureur du comté de Missoula le biaisait contre les accusés criminels.

Mon expérience personnelle au tribunal m’a montré que tout le contraire était vrai. J’ai eu l’occasion de voir le juge Marks tenir une matinée d’audiences dans des affaires criminelles l’hiver dernier. J’ai été surpris et complètement impressionné par le temps que le juge Marks a consacré à chaque affaire et par la gentillesse avec laquelle il a traité chaque prisonnier.

Au lieu de simplement traiter un tas d’affaires, le juge Marks a organisé un colloque avec chaque défendeur. Au moins deux fois ce matin-là, après avoir entendu l’avocat de l’accusation, le juge a observé que les éléments spécifiques de l’accusation étaient incompatibles avec les éléments de preuve dont il était saisi, ce qui a entraîné le rejet de ces accusations. Il était clair que le juge Marks connaissait le droit pénal à l’intérieur et à l’extérieur, ce qui est logique car il (comme son challenger) a servi des deux côtés du système, après avoir été défenseur public avant de rejoindre le bureau du procureur.

À coup sûr, mon observation a confirmé que le juge n’hésite pas à tenir ses anciens collègues à la lettre de la loi. (Dans l’intérêt d’une divulgation complète, ma fille est au bureau du procureur. Elle rapporte la même expérience.)

J’ai déjà voté pour Jason Marks, un fonctionnaire dévoué, et je vous exhorte à vous joindre à moi pour le maintenir en tant que juge du tribunal de district.

Cynthia Ford, professeure de droit à la retraite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.